Jean-François Géraud, La Nuit. Les Marges de manoeuvre des esclaves