L’océan Indien au XXIe siècle. Transitions et mutations

Avant-propos

Marie-Annick Lamy-Giner and Hélène Pongérard-Payet

p. 1-2

References

Bibliographical reference

Marie-Annick Lamy-Giner and Hélène Pongérard-Payet, « L’océan Indien au XXIe siècle. Transitions et mutations », Carnets de recherches de l'océan Indien, 7 | -1, 1-2.

Electronic reference

Marie-Annick Lamy-Giner and Hélène Pongérard-Payet, « L’océan Indien au XXIe siècle. Transitions et mutations », Carnets de recherches de l'océan Indien [Online], 7 | 2021, Online since 01 March 2023, connection on 17 June 2024. URL : https://carnets-oi.univ-reunion.fr/642

Ce numéro spécial de la revue Carnets de Recherches de l’Océan Indien réunit les actes d’une Conférence internationale, qui s’est tenue à l’Université de La Réunion les 20 et 21 novembre 2019. Placée sous l’égide de l’Observatoire des Sociétés de l’océan Indien (OSOI, Fédération de recherches de l’Université de La Réunion), elle s’est articulée autour de la thématique intitulée « L’océan Indien au XXIe siècle, Transitions et Mutations ».

Il s’agit de la deuxième Conférence internationale organisée par l’OSOI et dont le principe consiste à mettre en relation et en synergie les chercheurs de différents pays, voire du monde entier, travaillant sur l’espace océan Indien afin de valoriser et d’internationaliser les connaissances sur les sociétés « de cet océan bouillonnant qui a façonné l’histoire de l’Humanité »1.

Elle a été portée par un comité d’organisation et scientifique impliquant des chercheurs de plusieurs unités de recherche œuvrant au sein de l’OSOI ; comité qui a eu à cœur d’ouvrir la conférence à de nombreux participants en provenance de plusieurs pays (Afrique du Sud, Allemagne, Australie, Autriche, Belgique, Canada, Chine, Comores, France (Aix-Marseille, Angers, Clermont-Auvergne, Dunkerque, Paris, Toulon…), Inde, Japon, Madagascar, Maurice, Royaume-Uni, Tanzanie…) dans l’esprit de la politique scientifique de valorisation et d’internationalisation de l’OSOI.

L’objectif premier de la conférence a visé à définir et à appréhender les grands mouvements qui se produisent dans l’océan Indien en ce début de XXIe siècle. Ces mouvements (continuités, accélérations, ruptures…) concernent les individus, les idées, les idéologies, la géopolitique, l’environnement, les échanges, les communications, les technologies… Les transitions et mutations, qui caractérisent les espaces et les sociétés de l’océan Indien, ont pu être analysées, à travers les trois axes prioritaires de l’OSOI dans l’étude de ces sociétés :

  • Territoires et mobilités (démographie, migrations, frontières, transports, échanges…)

  • Risques et développement (économie, climat, écologie, éducation, santé, numérique…)

  • Pouvoirs et réseaux (géopolitique, conflits, droit, institutions, religions, nations…)

Afin de permettre de croiser les regards, dans un cadre pluridisciplinaire, la conférence a été structurée en dix panels, lesquels ont été précédés d’une session d’ouverture, consacrée aux grands enjeux globaux qui morcellent ou rassemblent les pays de l’océan Indien, et étayés les 20 et 21 novembre 2019 à l’aide d’un power point tantôt en anglais, tantôt en français, pour chaque contribution orale.

À l’issue de la réception et de la relecture des contributions écrites qui ont été soumises à notre comité de lecture ad hoc, les panels ont été regroupés au sein de quatre thématiques à l’initiative du comité éditorial et scientifique en charge de la publication des actes de la conférence ; comité composé de Serge Bouchet, Yvan Combeau, Marie-Annick Lamy-Giner, Bénédicte Letellier, Hélène Pongérard-Payet et Vilasnee Tampoe‑Hautin.

Bien que toutes les contributions liées à cet évènement international ne nous soient pas parvenues, en raison du calendrier de publication, ou en vertu des impératifs éditoriaux de la revue, les membres du comité éditorial et scientifique sont heureux de vous présenter les quinze contributions retenues, qui expriment les transitions et les mutations des sociétés de l’océan Indien à l’aube du XXIe siècle.

                                                     M-A. Lamy-Giner et H. Pongérard‑Payet

1 Didier Blanc et Julie Dupont-Lassalle (dir.), L’Union européenne, modèle de puissance ou puissance modèle dans l’océan Indien ?, Paris, coll. «

1 Didier Blanc et Julie Dupont-Lassalle (dir.), L’Union européenne, modèle de puissance ou puissance modèle dans l’océan Indien ?, Paris, coll. « Actes de la Revue du droit de l’Union européenne », 2018, 328 p., p. 4 renvoyant à Sanjeev Sanyal, The Ocean of Churn. How the Indian Ocean Shaped the Human History, New York, Penguin Random House, 2016.

Marie-Annick Lamy-Giner

MCF-HDR de géographie, Université de La Réunion
malamy@univ-reunion.fr

By this author

Hélène Pongérard-Payet

MCF-HDR de droit public, Université de La Réunion
helene.pongerard@univ-reunion.fr

By this author